Boutique ours

Ours en Peluche

Ours en Peluche

Un ours en peluche couramment appelé "nounours" par les enfants et "toutou" par les Québécois et un jouet en forme d'ours qui est l'objet de réconfort le plus populaire.

L'histoire de l'ours en peluche

Pourquoi appel t-on nos peluche préféré ours en peluche?

caricature de teddy roosevelt

Le nom "teddy bear" vient de l'ancien président des États-Unis, Theodore Roosevelt, qui était communément appelé "Teddy" (bien qu'il détestait être appelé ainsi). Le nom "ours en peluche" provient d'un incident survenu lors d'une partie de chasse à l'ours dans le Mississippi en novembre 1902.  Roosevelt avait été invité par le gouverneur du Mississippi Andrew H. Longino. Il y avait plusieurs autres chasseurs en compétition, et la plupart d'entre eux étais des chasseur expérimenté. Une suite de préposés de Roosevelt, dirigée par Holt Collier, a acculé, matraqué et attaché un ours noir américain à un arbre, plus précisément a un saule, après une longue et épuisante poursuite avec des chiens. Ils ont appelé Roosevelt pour qu'il vienne tuer l'ours. Il refusa de tirer sur l'ours lui-même, jugeant cela antisportif, mais ordonna que l'ours soit tué pour mettre fin à ses souffrances. Cela devint le sujet d'une caricature politique de Clifford Berryman dans le célèbre journal "Washington Post" le 16 novembre 1902.

 

Qui a inventé l'ours en peluche? 

ours entreposé au musée d'histoire naturel

 

Morris Michtom a vu le dessin de Roosevelt et a été inspiré pour créer un ours en peluche. Il a créé un petit ourson tout doux et l'a mis en vitrine avec une pancarte "Teddy's bear", après avoir envoyé un ours à Roosevelt et reçu l'autorisation d'utiliser son nom. Les jouets ont connu un succès immédiat et Michtom a fondé l'entreprise Ideal Novelty and Toy Co.

 À la même époque, en Allemagne, la l'entreprise Steiff, ignorant l'existence de l'ours de Michtom, produit un ours en peluche d'après les dessins de Richard Steiff. Steiff exposa le jouet à la foire du jouet de Leipzig en mars 1903, où il fut vu par Hermann Berg, un acheteur de la société George Borgfeldt & Company à New York (et le frère du compositeur Alban Berg), qui en commanda 3 000 pour les envoyer aux États-Unis. Bien que les archives de Steiff montrent que les ours ont été produits, il n'est pas indiqué qu'ils soient arrivés aux États-Unis. Aucun exemplaire du type "55 PB" n'a jamais été vu, ce qui a conduit à l'histoire du naufrage des ours. Cependant, l'histoire est contestée - l'auteur Günther Pfeiffer note que cette histoire n'a été enregistrée qu'en 1953 et affirme qu'il est plus probable que le 55 PB n'était pas suffisamment durable pour survivre jusqu'à nos jours au fond au fond de l'océan. Bien que Steiff et Michtom aient tous deux fabriqué des ours en peluche à peu près à la même époque, aucun des deux n'aurait su que l'autre avait été créé en raison d'une mauvaise communication transatlantique.

Le premier nounours français

premier ours en peluche françaisC'est le fabricant Marcel Pintel qui créa et ajouta le tout premier ours en peluche 100% français dans sa collection de jouet articulé et jouet rembourré en 1921.

Il était similaire à l'ours en peluche allemand mais avait sa petite particularité, il avait un sourire ou une grimace.

Marcel Pintel créa les premiers nounours qui étaient dotés d'une expression faciale.

Fabrication des ours en peluches?

Le passé de l'ours en peluche

Les ours de Steiff étais fabriqué avec du mohair qui est une fibre laineuse produite par la chèvre angora. Le rembourrage était très rudimentaire, rembourré de copeaux de bois ou de sciure. Les yeux étais de simple boutons de bottine, un museau affiné terminé avec une truffe de laine. Une bouche en V inversé. Le dos est voûté. De long bras qui peuvent aller jusqu'au genoux. L'ours mesurait de 45 à 75 cm. Avec de grandes pattes, des cuisses larges, des pieds fixés en angle droit aux jambes. Les griffes était représentées par des points de laine noire tricoté. Les bras et les jambes était articulés avec parfois dans son ventre un grogneur.

Avant 1939, les yeux ont était remplacés par des yeux de verre équipé de pupilles, fixés à la tête par des fils.

Après 1945, la morphologie de l'ours en peluche a changé. L'aspect mécanique de l'ours en peluche a disparu. Il est devenu plus fin est souple avec des matériaux plus hygiénique, le nounours que nous connaissons aujourd'hui étais né.


De nos jours, les nez sont avec du plastique, les coutures sont plus robuste et les colorants ne sont plus autorisé. Les ours articulés ont quasiment totalement disparu, pour laisser la place à des ours d'aujourd'hui, plus ronds et plus rebondis.

Le nounours tel que nous le connaissons

ours en pelucheSuzanne Van Gelder créatrice de la marque Anima à Paris en 1947 étais la première entreprise spécialisé dans la fabrication de peluche souple. Ses premier nounours date de 1945, un garçon de couleur bleu et une fille en peluche de couleur rose, appelé  Poumi et Nanou, qu'elle avait créés pour ses neveux, Annette Kahn et Paul-Émile Kahn. Suzanne Van Gelder réinventa la peluche en créant des patrons permettant de découper la peluche dans des formes n'ayant besoin  d'aucune armature solide intérieure se qui les a rendu plus esthétique et confortable. Anima fut une des marques parisiennes les plus connu et les plus à la mode des années 1950-1970. 

La composition des peluches

Bien loin de nous le temps où nos ours en peluche étaient rembourrés avec des copeaux de bois ou de la sciure. De nos jours les peluches sont composées d'un rembourrage de fibres synthétiques creuse ou de coton. Pour ce qui est du tissu utilisé pour l'extérieur des nounours il est composé de coton, polyester, velours, skaï cela varie énormément.